Soin du Cheval - Comment traiter la gale de boue et l'éviter ?

Publié le : 13/11/2018 11:14:26
Catégories : Maladies équines

La gale de boue chez un cheval, c’est quoi  ?

La dermatophilose aussi appelée gale de boue (la bactérie liée à l’infection est la Dermatophilus Congolensis) est un groupe de maladies touchant les équidés provoquant une irritation sur la zone inférieure des membres. La gale de boue est plus répandue durant la période hivernale en raison d’un fort taux d’humidité. Elle évolue en formant des crevasses et des plaies. Il existe deux types de gale de boue :

  1. La gale de boue humide
  2. La gale de boue sèche

Quels sont les équidés sujets à cette bactérie ? 

Tous les chevaux peuvent être touchés par cette bactérie. Cependant, certains sont plus à même de l’attraper. En effet, elle est notamment plus courante chez les équidés à balzane ou à peau rose, en raison de leur peau plus sensible ainsi que chez les chevaux à longs fanons.

Quelles sont les conditions de contamination ?

  • Un pré humide et boueux, un sol corrosif (sable), un box humide et mal nettoyé (accumulation d’urine et de crottin).
  • Les mouches et les tiques peuvent transmettre le germe.
  • L’état de santé de l’équidé va jouer un rôle important puisqu’il sera plus ou moins sujet à cette infection.
  • Par ailleurs, si l’équidé vit en pâture et sans protection contre le froid et l’humidité, on peut constater l’apparition de croûtes et de lésions sur le garrot, sur la ligne du dos et enfin sur la croupe.
  • Dans certains cas, la gale de boue peut être provoquée par les UV. Les équidés à peau blanche ou rose sont donc les plus à risque. Mais aussi, si le cheval a ingéré des plantes photosensibles (il s''agit ici de gale de boue sèche).

Quels sont les symptômes chez le cheval ?

  • Une peau anormalement sensible et à tendance douloureuse ;
  • L’apparition de croûtes suite à une chute de poils ;
  • La peau devient rouge ;
  • La présence de plaies qui suintent.
  • Aune boiterie ne peut être causée suite à cette infection mais une gêne locomotrice peut être constatée.
  • Si l’infection devient très importante, il y a un risque d’engorgement et l’apparition d’une lymphangite est possible.

 

Quels sont les soins à apporter à son cheval ?

  • Si l’équidé infecté vit au pré, il est préférable de le rentrer au box ;
  • Couper/tondre les poils sur la zone où la bactérie se développe ;
  • Nettoyer la zone avec un produit adapté et sécher.
  • Enfin, utiliser un produit pour protéger la plaie.

Il ne faut pas appliquer des soins gras, ni fermer la plaie. Cela favorise le développement des bactéries et une accumulation de liquide lymphatique.

Cette infection peut être longue à traiter mais doit être prise en charge rapidement pour éviter un risque de surinfection.

L’intervention d’un vétérinaire peut être nécessaire.

Quels sont les gestes de prévention ?

  • Après le travail ou une douche, sécher correctement les paturons tout en insistant sur les zones de plis.
  • Surveiller l’état de la pâture où se trouve l’équidé (par exemple déplacer régulièrement les mangeoires, abreuvoirs et râteliers à foin s’il y en a, pour éviter les zones de piétinement régulier donc l’accumulation de boue.
  • Surveiller l’état du box (faire attention à l’humidité due à l’urine)

Maison Aubérie et la Gale de boue, une histoire qui dure.

Pour soigner la gale de boue, nous recommandons d'appliquer tous les jours First Aid Spray sur les zones atteintes. Cette solution antiseptique, cicatrisante et anti-bactérienne, viendra nettoyer les plaies infectées. Une application régulière de First Aid Spray est également vivement conseillée en prévention, si votre cheval a déjà eu des épisodes de gale de boue.

Ces informations sont données à titre informatif, cela ne remplace pas un avis vétérinaire.

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

satisfait ou echange
produits naturels
paiement securise
livraison express